Au 16ième siècle, Bartholomé Chassenée est devenu un grand avocat après avoir judicieusement défendu une colonie de rat dans un tribunal. En fait, cela n’était pas chose rare qu’on poursuive des animaux en justice au Moyen Âge…Les gens considéraient que les animaux étaient des créatures de Dieu. Si une horde d’insectes détruisait un verger, les paysans considéraient que ce n’était pas à eu de punir les animaux. En fait, comme eux, ces êtres avaient un droit de se nourrir et d’évoluer dans l’espace donné par le créateur. Ils voulaient donc s’assurer que quelqu’un prendrait leur défense et que la sentence serait juste. Ainsi, les rats ont été acquittés et les insectes qui détruisaient les vergers de St-Julien-de-Maurienne se sont fait donner un lopin de terre. En y pensant, ces avocats agissaient comme les organismes pour animaux de nos temps modernes. Pas si fou que ça, non?

Source:  Strange Histories: The trial of the pig, the walking dead and other matters of fact from the medieval and renaissance world by Darren Oldridge