Jane Addams (1860-1935) fonde en 1889 la Hull House, une maison dans le but d’aider les immigrants pauvres de la ville de Chicago. Addams voyait les immigrants tel des victimes de l’Amérique et non pas une menace, comme la majorité des gens le croyait. Dans cette maison, on retrouve une garderie gratuite pour les mères qui devaient aller travailler, une troupe de théâtre, des cuisines, une école du soir, etc, mais aussi des galeries d’arts. Selon Addams, l’art est essentiel au développement personnel. Dans un univers ou chaque humain n’est qu’une machine à exploiter, cette femme se concentrait sur le développement de la personnalité et de l’individualité de chacun. Cela semble normal, mais dites-vous bien qu’à l’époque, le développement de la personnalité était un concept très avant-gardiste.addmsgirls

De plus, elle est co-fondatrice de la National Association for the Advancement of Coloured People (NAACP) et de l’American Civil Right Union (ACRU). Elle était également en couple avec Mary Rozet Smith qu’elle considérait comme sa femme. Pourquoi toute ces informations? Parce que je veux que vous remarquiez cette grande femme qui se battaient contre le racisme, la pauvreté et le capitalisme tout en bravant les préjugés face à l’homosexualité, et ce,  dans un monde eugénique.  En effet, car dès 1890, les lois misent en place prônant la suprémacie de la race blanche ne feront que restreindre les droits des immigrants et  des noirs, ce qui les poussera dans une pauvreté la plus totale.

Elle gagnera le prix Nobel de la Paix en 1931 et s’etteindra en 1935.

Source : Give me liberty by Eric Foner, Volume 2.