Dans l’Amérique Latine de la période coloniale, au 18ième siècle, il était possible d’acheter un statut de blanc européen, pour le prix de 500 à 800 reales. Acheter sa pureté raciale permettait d’obtenir les mêmes privigèles que les blancs, dont avoir des emplois disponible pour l’élite, avoir accès à des études supérieures, etc. Un système de caste très complexe tentait de définir chaque type tel que Mulato (un homme espagnol et une femme noire), Mestizo (un homme espagnol et une femme indienne), Morisca (une femme espagnole et un homme mulato), etc. La photo ci-dessous présente d’ailleurs toutes ces castas.

Si cela vous intéresse, vous pouvez trouver sur internet un article qui s’appelle «becoming legally white in colonial venezuela» où des gens se positionne contre cette pratique qui brimerait leur liberté de blancs. Vous n’avez qu’à cliquez sur la photo pour y accéder!

La photo ci-dessus présente différent type de famille que l’on pouvait retrouver à l’époque.

Pour le sujet plus globale de l’Amérique Latine durant l’époque coloniale, je vous conseille le livre Colonial Latin America, neuvième édition, de Mark A. Burkholder et Lyman L. Johnson.

Source: Colonial Latin America, neuvième édition, de Mark A. Burkholder et Lyman L. Johnson.